Accueil / Œuvres modernistes / Hospital de la Santa Creu i Sant Pau Recinte modernista

Hospital de la Santa Creu i Sant Pau Recinte modernista

Description l'avinguda de Gaudí nous mènera jusqu'à l' HOSPITAL DE LA SANTA CREU I SANT PAU (82) (HÔPITAL DE LA SANTA CREU I SANT PAU), une des institutions les plus emblématiques et les plus enracinées de Barcelone. Il fut fondé en 1401 après l'épidémie de peste et la disette qui dévastèrent la ville à la fin du XIVe siècle. Le premier hôpital était constitué d'un édifice d'architecture gothique catalane et situé au cœur du quartier du Raval mais, avec le temps, il a été augmenté d'autres bâtiments (carrer del Carme, 47 et carrer de l'Hospital, 56). On a commencé la construction de l'édifice de l'Eixample en 1902, sur un projet de Lluís Domènech i Montaner, coïncidant avec l'industrialisation de la ville et avec les nouvelles idées sur l'hygiène et la santé publique appliquées à l'urbanisme, idées promues par le médecin Pere Felip de Monlau ainsi que par des urbanistes et des ingénieurs tels qu'Ildefons Cerdà et Pere García Faria, ce dernier responsable de la conception du réseau d'égouts de la Barcelone du XIXe siècle. l'hôpital fut érigé sur des terrains dans les limites de l'Eixample, à un endroit connu comme la « muntanya pelada » (la montagne pelée) acquis par l'ancien hôpital grâce à une donation du banquier Pau Gil qui, dans son testament, disposa qu'à sa mort on construirait un centre sanitaire qui porterait son nom. Et c'est ainsi que le nom de Sant Pau fut ajouté à celui de la Santa Creu. Les travaux commencèrent en 1902 et le roi Alphonse XIII inaugura officiellement le nouveau centre en 1930, alors que l'hôpital avait déjà abandonné son ancien site gothique dans le quartier Raval. l'œuvre de Lluís Domènech i Montaner est considérée comme l'un des meilleurs ensembles modernistes du monde. l'hôpital est une authentique ville, avec ses rues, ses jardins et ses bâtiments. Le pavillon d'accès, couronné par une tour svelte et une horloge, a une structure de brique apparente qui domine tout l'ensemble enrichi de mosaïques aux thèmes historiques, et de chapiteaux ainsi que de consoles de pierre en forme d'anges, œuvres synthétiques de jeunesse du sculpteur Pau Gargallo. On y remarquera aussi les mosaïques de Mario Maragliano, le grand escalier ainsi que les plafonds, aux réminiscences islamiques. Deux chiffres -1905 avec la lettre grecque alfa et 1910 avec la lettre oméga- indiquent le début et la fin des travaux de cet édifice principal. Le pavillon d'entrée et les dix pavillons situés autour de lui furent construits directement sous la férule de Domènech i Montaner et montrent l'usage intelligent, caractéristique de l'architecte, de la pierre, du fer et de la céramique. Les autres pavillons de l'ensemble, tels que la Casa de la Convalescència (Maison de la convalescence), sont l'œuvre de Pere Domènech i Roura, fils de l'architecte. Certains pavillons reçoivent des noms de saints, alors que d'autres ont été baptisés avec des noms de vierges. Les pavillons sont disséminés entre les jardins et sont connectés entre eux au travers d'un réseau de passages souterrains de deux kilomètres de longueur. Domènech avait en effet conçu un hôpital totalement innovateur, éclatant le bâtiment en une série de cellules entourées de jardins, avec une abondante lumière solaire et un air frais, dans lesquels les malades et le personnel médical pourraient profiter d'un environnement naturel beaucoup plus agréable que celui de l'ancien hôpital médiéval. l'un des pavillons, occupé actuellement par une cafétéria, présente une insolite façade baroque, celle de l'ancienne église de Santa Marta (1733), œuvre de Carles Grau. La façade a été démontée quand l'église a été détruite en 1909 pour faire place à la Via Laietana, transportée puis placée sur la porte de la cuisine de l'hôpital en 1928. l'hôpital, qui occupe une superficie équivalant à neuf îlots de l'Eixample, fut l'objet de diverses restaurations. Les pavillons modernistes de Sant Pau ont été déclarés monument historique et artistique en 1978 et patrimoine de l'humanité par l'Unesco en 1997. l'Hospital de la Santa Creu i Sant Pau inaugure son troisième siège au XXIe siècle : il s'agit d'un édifice situé à l'extrémité nord-est et séparé du complexe modernista. En ce qui concerne les pavillons modernistes, ils seront réservés à des usages en rapport avec l’enseignement, la recherche et la divulgation, comme le pavillon de Sant Manuel, qui abrite la Casa Asia.Il s'agit d'une institution publique constituée en 2001 dans le but de promouvoir la réalisation d'actions et de projets visant à impulser le développement des relations avec l'Asie dans les domaines institutionnel, culturel, académique et économique.



Horaires

VISITE LIBRE
Du lundi au vendredi, de 10 h à 14.30 h
Les samedis et dimanches et jours fériés, de 10 h à 17 h.
Fermé les lundis non fériés.

VISITE GUIDÉE

Week-ends
Castillan 11.00 h
Catalan 12.30 h

Fermé: 25 décembre.

Jours gratuits: 23 avril, Nuit des musées et 24 setembre.


Prix et réductions

Tarif général
Visite libre : 15 €
Visite guidée : 20 €

Tarif réduit
jeunes de 16 à 29 ans, personnes de plus de 65 ans, personnes handicapées et Carte Rose
Visite libre : 9,80 €
Visite guidée : 13,30 € (moins de 12 ans: 5€)

Visite gratuite
enfants de moins 12 ans, chômeurs et titulaires de la Carte Rose Gratuite

Réduction de 50%
porteurs du billet de la Ruta del Modernisme, sur les deux tarifs généraux (visite libre ou visite guidée)

Réduction de 20%
Bus Turístic
City Tours
Carte BCN Cultural
Carte d’usager de la Xarxa de Biblioteques
Club TR3SC
Membres d'Òmnium Cultural
Carte RACC Master

Groupes (par COVID maximum 15 personnes par groupe):
Général : 250 €
Réduit (personnes de plus de 65 ans, groupes spéciaux) : 180 €
Visites scolaires : 125 €

Réservation préalable au tél. : 935 537 801


Plus d'informations

Tél. (+34) 935 537 801.
www.santpaubarcelona.org


Entrée: coin des rues Sant Antoni Maria Claret et Cartagena.

Obtenir le Guide de la Route du Modernisme de Barcelone

La Route du Modernisme de Barcelone est un itinéraire qui traverse la Barcelone de Gaudí, de Domènech i Montaner et de Puig i Cadafalch, qui ont fait de Barcelone, conjointement avec d’autres architectes, la capitale mondiale du Modernisme. Grâce à cet itinéraire, vous pourrez découvrir à fond des maisons surprenantes, d’impressionnants palais, le temple symbole de la ville ainsi qu’un immense hôpital, mais aussi des œuvres plus populaires et plus quotidiennes telles que des pharmacies, des commerces, des boutiques, des lampadaires ou des bancs, œuvres modernistes qui démontrent que le Modernisme s’est enraciné avec force à Barcelone et qu’il représente encore aujourd’hui un art vivant et vécu.

Le Guide de la Route du Modernisme de Barcelone peut être acquis dans nos centres de Modernisme.

Plus d'information